Patrick Swaize, dirty Bodhi

// septembre 15th, 2009 // Actualité, ObeinMerd

Twitter, c’est parfois un truc de maso ! Imaginez, débuter la journée en apprenant brutalement, en 140 caractères démultipliés par presque autant de personnes que vous suivez, que l’une des icônes du cinéma US des 80/90 vient de disparaitre…

Icône, c’est peut-être un peu fort, mais si on pense que Patrick Swaize était au générique de Ghost, Dirty Dancing et Point Break, cela fait déjà 3 films qui ont marqué plusieurs générations. Il y a eu des daubes aussi, mais il avait un capital sympathie énorme le Patrick, qu’on lui pardonne.

Je me souviens également d’un film qui m’avait marqué, gamin : L’Aube Rouge. Sans parler du feuilleton « rideau » : Nord et Sud.

Sa filmo ici

2 Responses to “Patrick Swaize, dirty Bodhi”

  1. ah l’aube rouge, un monument de film anticoco primaire.Bon début mais fin ratée

    • Xav dit :

      oui, c’est relativement basique comme traitement, mais du haut de mes 10 ans, c’était fantastique et larmoyant à souhait au fur et à mesure de la disparition des personnages… Le film a été rediffusé récemment sur une chaine de la TNT, mais je l’ai loupé. C’est peut-être mieux ainsi. :)

Leave a Reply

Additional comments powered by BackType

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes